par Viktor SCHAAR du PRISTELLA

 


Depuis longtemps déjà, je voulais me lancer, mais cette fois, ça y est. Je suis en plein dedans, je possède des Discus.
J’ai commencé par installer le bac de 500L : un décor en pierres de lave contre la vitre arrière, 3 grosses racines et des plantes. J’ai laissé vieillir l’eau de pluie, et puis, la chance m’a souri.
J’ai fait la connaissance d’un éleveur mais dans le bon sens du terme, pas un « faiseur de fric » , il m’a bien conseillé. Il m’a vendu de beaux sujets juvéniles de chez lui, des turquoises rouge-bleu et 2 pigeons blood. Ils avaient 4 mois à peine à l’époque et maintenant ils en ont 6, doublés de taille sur ces 2 mois.
Evidemment, ils sont choyés comme des bébés, ils ont à leur disposition une eau parfaite et une nourriture extrêmement variée. Ils reçoivent du cœur ( nourriture spéciale pour Discus), artémias en veux-tu en voilà, vers de vase congelés ou vivants, granulés, nourriture en paillettes, nourriture faite maison ( cœur de bœuf, crevettes, cabillaud, vitamines pour bébé, spiruline, carottes, épinards, jaune d’œuf, chair de moule, Krill).
Pas étonnant qu’ils me reconnaissent !!

 
 
L’eau est filtrée par 2 éponges dans un filtre extérieur à 3 compartiments : le premier, où l’arrivée d’eau se fait, est muni de spaghetti et d’ouate de perlon, ensuite elle passe par les 2 éponges. Le tout est animé par une pompe 800L/H, le courant formé est juste ce qu’il leur faut, ni plus, ni moins.
 
   
La température se situe entre 28 et 30 degrés. Evidemment, les plantes ont un peu souffert au début, mais apparemment, elles se sont adaptées à leur nouvelle vie. Celles qui ont marqué des faiblesses ont été déménagées dans un autre bac.
Nourriture 2 fois par jour minimum, quand on travaille, ce n’est pas évident.
Eclairage 9h par jour, et le plus de visites possibles.
Changements d’eau 10 à 20% par semaine, CECI ME PARAIT SUPER IMPORTANT pour la maintenance de tous les poissons, mais pour ceux-ci en particulier.
 
   
Aujourd’hui, je pense avoir trouvé le bon équilibre pour ces poissons majestueux car ils me semblent très heureux. Leurs couleurs commencent à apparaître et leur croissance est dans la norme logique pour des poissons de cet âge. Ils ne sont pas peureux et n’hésitent pas à venir se faire admirer, pour mon plus grand bonheur.
Pour bien réussir avec ce genre de poisson, je pense qu’il faut d’abord de bonnes conditions de maintenance, une eau adéquate avec la température requise, un décor se rapprochant de son biotope d’origine, choisir de beaux sujets en bonne santé, une nourriture variée bien équilibrée, … de la chance aussi car on ne remplace pas la nature, et surtout une dose infinie de patience. Ce qui m’a encouragé sont les conseils de cet éleveur qui n’a pas hésité à bien m’expliquer le mode de vie de ces poissons exceptionnels que sont les Discus.
   
Viktor Schaar

 

 

 


Ce site n'utilise pas de cookies spécifiques, mais un code google analytics est présent dans chacune de ses pages.